Le Chant De La Vie
Le Chant De La Vie
Ateliers de chant spontané avec Christophe Boyer

Christophe Boyer

chanteur spontané, éveilleur de voix

06 43 98 15 02 | christopheboyer@icloud.com

igor-ovsyannykov-219665.jpg

Depuis toujours, j'ai cette intuition que ma place est à la croisée des chemins de l'art et de la vie.

Je suis né au printemps 1968 à Saint Raphaël, face à la mer Méditerranée. Très tôt, j’ai eu la passion du spectacle : d'abord clown, magicien, puis acteur dans une troupe d'adolescents… À 18 ans, je voulais être réalisateur de cinéma… au lieu de quoi j’ai fait des études d'ingénieur en génie urbain à Lyon. Mon diplôme en poche, j'arrive à Paris en 1991 et je m'inscris dans un cours de théâtre basé sur la méthode Stanislavki, animé par Pierre de Galzain. En parallèle, je commence à réaliser un rêve que j’avais enfoui très profondément en moi, sans jamais avoir osé en parler à quiconque : chanter. J'ai alors pris mes premiers cours de chant avec Henri Chef d’Orge, un professeur-compositeur atypique, grandement inspiré par les mythologies antiques grecques et celtes, qui prônait un retour à la célébration de la nature et enseignait une technique de voix naturelle dans la lignée de l'école lyrique italienne. 
Très vite, je goûte à l'enthousiasme de chanter dans un chœur un répertoire original d’hymnes épiques et autres chants de célébrations telluriques. C'est à ce moment-là que je réalise combien la pratique du chant a déserté la vie quotidienne des gens. 

C'est pour redonner au chant vivant une place dans la vie festive que je crée en 1993, avec trois amies, le quatuor vocal Soleil Sonne : un groupe vocal a cappella dont la vocation est d'amener le chant au cœur de la cité, en proposant aubades et concerts à domicile. Troubadours des temps modernes, nous avons parcouru les routes pendant près de 15 ans, donnant plus de 600 aubades à domicile et une centaine de représentations sur scène de nos spectacles musicaux. En parallèle, je poursuis ma formation en technique vocale lyrique auprès de Ana Raquel Satre.

En 2003, un séjour dans le Kérala va transformer mon regard sur la musique et changer le cours de ma vie... L'apprentissage traditionnel du chant carnatique ainsi que des heures fascinantes passées à écouter chanteurs, danseurs et musiciens d'une troupe de Kathakali m'amènent à confirmer mon intuition que le chant n'est pas un spectacle mais bien d’abord une expérience de partage. 

Chanter, c'est être traversé par un élan qui nous dépasse et nous relie aux autres et au monde...

De retour à Paris, un nouveau désir de liberté et de reliance m'anime. Je pars alors en quête, guidé par l'intuition que l'Occident porte encore en lui ce même élan vital, cette même joie simple et évidente qui illumine le visage des indiens que j’ai rencontrés.
C'est la rencontre avec Cécile Voltz, en 2005, qui m'apportera les premières réponses. Cécile anime alors un atelier de chant de tradition orale à l’école de musique d'Alfortville. Je découvre un nouveau monde : une pratique du chant basée sur l'écoute sensorielle et le mouvement corporel, sur la confiance dans l'intuition et dans l'inspiration, sur le sens du partage et du plaisir. C'est le début d'un compagnonnage qui dure encore...
Je choisis de chanter désormais un répertoire de polyphonies du monde et rejoins la Compagnie Loucine pour une aventure de 5 ans d'explorations et de concerts autour de chants géorgiens, bulgares, italiens, occitans...
Je prends alors conscience que mon désir profond est de transmettre.

Ma formation à l'enseignement du chant va alors se nourrir de trois chemins : l'art-thérapie, le chant spontané et le yoga tantrique du Cachemire.
De 2006 à 2007, je suis une formation en art-thérapie à l'INECAT à Paris. J'y découvre la place essentielle de la création comme processus de transformation - tant pour une visée de développement personnel, qu’artistique et thérapeutique -, et les enjeux intimes et relationnels qui se jouent dans le cadre d'un atelier de chant.
En 2006, l'initiation au chant spontané, auprès de Milaya Lodron, Bénédicte Pavelak et Dominique Bertrand est une vraie libération de ma créativité de chanteur et me révèle le mystère et la puissance de la musique qui sommeille en chacun de nous et qui se réveille quand le moment est propice.
Enfin, le yoga tantrique du Cachemire, tel que transmis par Daniel Odier et Eric Baret, m'ouvre de nouvelles perspectives quant à l'écoute sensorielle, au corps en mouvement et à la présence au monde.

En 2007, ces expériences de recherche et de formation me conduisent à fonder Le chant de la vie, espace au sein duquel j'anime depuis des ateliers d'exploration et de création autour de la voix et du chant spontané.
Enseigner m’a énormément appris. Au fil du temps, les transformations, parfois spectaculaires, que vivent les participants dans l’espace de liberté et d’expérimentation de l’atelier me révèlent la puissance de la pratique du chant spontané. Dès lors, ma curiosité de chercheur va me conduire à une nouvelle quête : comprendre les enjeux, identifier les clés, inventer les dispositifs pour faciliter la progression dans cette pratique et la rendre accessible au plus grand nombre. En 2013, je publie un premier livre : L'art du chant spontané.

Après presque 10 ans de cheminement intérieur en France, je ressens à nouveau l’appel des grands voyages initiatiques. Je pars donc pour Bali en 2012. Tout en étant émerveillé par la beauté de l’île et la puissance de sa spiritualité, je réalise là-bas l’évidence de ma résonance avec l’Inde. Je retourne donc à Kochi au Kérala en 2013, une ville lacustre où je vis depuis plusieurs mois chaque année. La vie quotidienne en Inde est pour moi une source d’inspiration permanente, une invitation sans cesse renouvelée à la contemplation et au lâcher-prise. 

L’expérimentation de la musique spontanée lors de concerts-performances devient également un axe privilégié de ma recherche. De 2014 à 2016 je vis une nouvelle aventure artistique avec la création d’Asubakatchins les capteurs de rêve, performeurs de concerts spontanés. En 2016 naissent Cinco da Luz un nouveau quintet dédié à la musique sacrée spontanée, et Kâli Seekers, un duo de performance vocale. 

En 2017, je crée Le Labo, un espace dédié à l'enseignement du chant spontané et je publie un second livre : Le Tao du chant spontané.

Aujourd’hui, je crois profondément que le chant spontané est une pratique essentielle et précieuse pour relever les défis de notre époque, tant sur le plan individuel que collectif. Mon engagement dans l’enseignement, la recherche et la création autour du chant spontané est une véritable source de joie au quotidien. 

AD7F0037-F5CD-47B5-8B67-29FCA4A2BFE2.jpeg
Ma passion est de transmettre la saveur de la spontanéité et le sens de l’émerveillement.

Cinco da Luz

Cinq voix spontanées chantent le mystère. Une aventure mise en voix par Ariane Noirot, Claire Bustarret, Flore Hejnosz, Julien Dub & Christophe Boyer
Boire à la source de vie, interroger l'ombre et la lumière du monde, accueillir la joie d’être, pour révéler le chant sacré de l’instant présent. 
Chaque concert est une aventure improvisée, en quête d’une harmonie secrète, au risque de tout oublier ou tout ré-inventer.
cincodaluz.com

Cinco da Luz

Kâli Seekers

Duo de chant spontané yin & yang by Aurore Laloy & Christophe Boyer.
facebook.com/kaliseekers

Kali.jpg

Extrait d'une performance de chant spontané & danse improvisée enregistrée à Ahmedabad, Gujarat, le 19 décembre 2017. Danse Kalari : Harshal Vyas / Chant spontané : Christophe Boyer

Concert spontané à la Nuit Sacrée 2017, Eglise Saint-Merry à Paris.

Instagram